Un site utilisant WordPress.com

Articles tagués ‘POLITIQUE’

Le projet PS pour 2012

Le projet PS pour 2012: emplois-jeunes, salaires des patrons plafonnés, sortir du tout nucléaire

Treize mois avant l’élection présidentielle, le Parti socialiste présentera mardi son projet de société « pour redresser la France », rendez-vous important pour la première secrétaire Martine Aubry, qui espère convaincre et engranger les fruits de deux ans de travail.

                                                        Photographe : Martin Bureau :: Martine Aubry, première secrétaire du PS, le 2 avril 2011 à l'Aquaboulevard à Paris
                                                           photo : Martin Bureau, AFP

Le projet devrait décliner une vingtaine à une trentaine de propositions: éducation, fiscalité, santé, politique industrielle…

Parmi les mesures déjà dévoilées : 300.000 emplois d’avenir financés par le maintien de l’ISF ou la suppression de l’exonération des heures supplémentaires, banque publique d’investissement pour aider les PME, parcours d’autonomie pour les jeunes, égalité salariale hommes-femmes en 5 ans.

Le projet prévoit aussi de plafonner les salaires des patrons d’entreprises où l’Etat est présent, selon le JDD.

« C’est un projet de société pour la France, une mise en cohérence de ce qu’on a fait depuis deux ans et demi », faisait valoir récemment Mme Aubry à quelques journalistes.

Il s’agit également de la synthèse des propositions faites au cours des quatre conventions en 2010 et de plusieurs forums.

 

Le dernier coup de plume sera donné lundi en Conseil politique qui réunit les plus hauts dirigeants du PS, avant le Bureau national (direction) extraordinaire convoqué mardi à 9H00.

Puis le texte sera débattu et adopté samedi en Conseil national (Parlement), voté par les militants le 19 mai et adopté en Convention nationale le 28 mai.

« C’est la première fois depuis 1981 qu’autant de temps est consacré par des gens très différents pour préparer le projet présidentiel », relève l’un de ses inspirateurs, le député Christian Paul, en référence aux intellectuels, chercheurs, syndicalistes qui ont renoué avec les socialistes.

« En 2002 et 2007, nous avons perdu par défaut de projet de société inscrit dans un récit national », renchérit le rapporteur du texte Guillaume Bachelay pour qui la « réalité française aujourd’hui est marquée par le déclassement et la hantise de décrocher dans un contexte de mondialisation ».

Le projet sera « bien à gauche » et « moderne », selon M. Paul, « clivant » par rapport à la droite, juge le porte-parole Benoît Hamon, une « forme de contre-pied à la politique de Sarkozy », pour Michel Sapin.

Il comprend, explique Mme Aubry, trois grands volets: la première partie propose « face au déclin, le redressement de la France, de son poids et sa voix dans le monde ».

La deuxième s’adresse aux Français: « face au sentiment de déclassement et d’absence d’avenir, construire une société juste et une société du respect et du lien social ».

La troisième partie aborde notamment la question des institutions et de la justice et explore les pistes de la démocratie participative: « notre pays étouffe. Le couvercle a été totalement refermé sur la démocratie », assure Mme Aubry.

Le projet comprend deux documents : l’un « d’une trentaine de pages » et l’autre « plus détaillé ». Au total quelque 80 pages.

Le texte devrait recueillir une large adhésion, selon la direction qui se targue d’avoir associé toutes les sensibilités du parti.

Pour Benoît Hamon, le projet socialiste, « à l’évidence, engage tous les candidats » qui concourront à la primaire.

Son adoption constitue également pour Mme Aubry une étape importante depuis sa prise du pouvoir en 2008 et avant la primaire présidentielle. Une adhésion large la confortera après le succès du PS aux cantonales.

Reste à savoir s’il convaincra les Français, jusqu’alors peu réceptifs, selon les sondages, à l’offre alternative représentée par le PS.

Nuage de Tags