Un site utilisant WordPress.com

Archives de février, 2012

Oscars: « The Artist » et Dujardin sacrés, moisson historique pour la France

Le film français « The Artist » est entré dans la légende des Oscars, dimanche soir à Hollywood, en remportant cinq statuettes, dont celle de meilleur film, historique, et celle de meilleur acteur pour Jean Dujardin, premier Français récompensé dans cette catégorie.

 

 

 

 
                                           Photographe : Robyn Beck :: Jean Dujardin pose avec son Oscar de meilleur acteur et le chien Uggie le 26 février 2012 à Hollywood
                                                  photo : Robyn Beck, AFP

Jamais un film français n’avait récolté autant de trophées aux Oscars. Outre la statuette du meilleur film, remis pour la première fois de l’histoire à un film non anglo-saxon, « The Artist » s’est imposé dans les catégories de meilleur acteur (Jean Dujardin), réalisateur (Michel Hazanavicius), musique et costumes. Il s’est en revanche incliné pour les trophées du second rôle féminin (qui est allé à Octavia Spencer pour « La couleur des sentiments »), de la photographie (« Hugo Cabret ») des décors (« Hugo Cabret »), du montage (« Millenium: les hommes qui n’aimaient pas les femmes ») et du scénario original (« Minuit à Paris »).

Thomas Langmann, le producteur de « The Artist », a remercié l’Académie pour lui avoir offert « le prix dont tout le monde rêve », et rendu hommage à la figure de son père Claude Berri, en citant plusieurs des cinéastes prestigieux qu’il avait produit, de Milos Forman à Pedro Almodovar.

Michel Hazanavicius s’est approché à son tour pour remercier « trois personnes: (le cinéaste américain) Billy Wilder, Billy Wilder et Billy Wilder ».

Un peu plus tôt dans la soirée, en recevant son Oscar du meilleur réalisateur, il avait affirmé, très ému, être « le plus heureux des réalisateurs du monde, aujourd’hui », en confessant avoir « oublié son discours ». « Parfois, la vie est merveilleuse et c’est le cas aujourd’hui », a-t-il dit.

Quant à Jean Dujardin, il a déclaré, tout sourire que si son personnage, George Valentin, pouvait parler, il dirait « Oh, putain, merci! Genial! Merci beaucoup! ». L’acteur a également rendu hommage à la (vraie) star du cinéma muet Douglas Fairbanks, aux acteurs américains qui l’ont inspiré et à son épouse Alexandra Lamy.

L’autre film français en lice cette année, le long métrage d’animation « Une vie de chat » de Jean-Loup Félicioli et Alain Gagnol, a dû pour sa part s’incliner devant « Rango », un caméléon mythomane mis en voix par Johnny Depp.

« Hugo Cabret », le premier film pour enfants et en 3D de Martin Scorsese, a lui aussi remporté cinq Oscars, dans les catégories techniques: meilleurs décors, son, mixage, effets spéciaux et photographie.

Dans les catégories d’interprétation, Meryl Streep a remporté le troisième Oscar de sa carrière pour son incarnation de Margaret Thatcher dans « La Dame de fer ». Dans une robe aussi dorée que son Oscar, l’actrice de 62 ans a remercié l’assistance pour « une carrière si inexplicablement formidable ».

Octavia Spencer (« La couleur des sentiments »), qui avait remporté tous les prix de la saison, a enlevé sans surprise l’Oscar du second rôle féminin. « Merci de m’avoir offert le plus beau mec de la soirée », a déclaré l’actrice en référence à la statuette du petit chauve musclé, avant de fondre en larmes.

L’acteur canadien Christopher Plummer, grand favori lui aussi, a remporté à 82 ans la statuette du second rôle masculin, pour son rôle de gay assumant enfin sa sexualité au soir de sa vie, dans le film « Beginners » de Mike Mills.

« Tu n’as que deux ans de plus que moi, où étais-tu pendant toute ma vie? », a-t-il lancé avec humour à sa statuette, devant une salle hilare et debout — les Oscars ont été créés en 1927, deux ans avant la naissance de l’acteur.

« The Descendants », qui était l’un des favoris de la soirée, a dû se contenter du meilleur scénario adapté, tandis que le scénario original est allé à Woody Allen pour « Minuit à Paris » — 4e Oscar de sa carrière.

Le trophée du meilleur film étranger est allé au film iranien « Une séparation », qui avait déjà remporté une multitude de prix dans le monde. « Je suis fier d’offrir (l’Oscar) à mon peuple, un peuple qui respecte toutes les cultures et civilisations et méprise l’hostilité et la rancoeur », a déclaré son réalisateur Asghar Farhadi.

La soirée, retransmise dans le monde entier depuis le « Hollywood and Highland Center » — ex-Kodak Theater, rebaptisé après le retrait de la marque de pellicules en dépôt de bilan — était présentée par le vétéran Billy Crystal, qui faisait office de Monsieur Loyal pour la neuvième fois.

Elle avait commencé par un amusant pastiche des films en compétition et a notamment compté avec un numéro spécial des Québécois du Cirque du Soleil.

 
 

    

Dernières heures pour échanger ses billets en francs contre des euros

En dépit d’appels répétés de la Banque de France à s’y prendre tôt, de nombreuses personnes se sont pressées au dernier moment vendredi aux guichets de l’institution pour profiter de l’ultime possibilité d’échanger leurs vieux billets en francs contre des euros.

Partagez cet article sur Facebook 
                                      Photographe : Thomas Samson :: Des gens font la queue devant la Banque de France à Paris le 16 février 2012 pour échanger des francs contre des euros.
                                       photo : Thomas Samson, AFP

Dix ans jour pour jour après la fin du cours légal du franc, la dernière gamme de coupures encore admises à l’échange devait en effet rejoindre en fin de journée au plus tard les caisses de la Banque de France pour pouvoir être convertie en monnaie européenne.

Après l’échéance, les billets qui n’auront pas été rendus n’auront plus la moindre valeur, hors une poignée de spécimens au numéro de série très bas ou avec défaut apparent qui conserveront un intérêt pour les numismates.

L’échange était également possible auprès de l’IEDOM (Institut d’émission des départements d’outre-mer) et des nombreux centres des finances publiques (ex-trésoreries).

Cette dernière vague de retrait concernait les Pierre et Marie Curie (500 francs), Gustave Eiffel (200 francs), Cézanne (100 francs), Saint-Exupéry (50 francs) et Debussy (20 francs). Tous les autres billets, ainsi que les pièces, ont déjà tiré leur révérence et ne sont plus échangeables.

Boulevard Raspail, devant l’unique succursale de Paris procédant aux échanges, une longue file s’est formée tôt vendredi. De source interne, 850 personnes s’étaient déjà présentées la veille.

A Nanterre en revanche, la petite officine cachée dans le ventre de la préfecture a échappé à la queue constatée mercredi qui avait atteint jusqu’à 50 mètres.

L’affluence est allée crescendo ces 15 derniers jours. A la succursale de Nantes, une adjointe du service de caisse a expliqué sous couvert d’anonymat qu’en début de semaine, le nombre d’échanges (une soixantaine par jour) avait doublé par rapport à la semaine précédente.

« Ce sont surtout des personnes âgées qui viennent », souvent avec des petites sommes, tel ce « monsieur qui a trouvé un billet de 100 francs en faisant un fonds de pantalon », a-t-elle raconté.

« Il ne se passe pas une heure sans qu’on ait des personnes qui se présentent avec des billets qui ne sont plus échangeables et dont certains datent parfois des années 40 », a relevé Alain Dailly, responsable du service de caisse à Nanterre.

« Certains se présentent avec du 500 Francs Pascal, du Montesquieu, du Delacroix, qu’on n’échange plus du tout », a expliqué la responsable de Nantes.

A Nanterre, Robert, un numismate, abordait vendredi les particuliers à leur sortie de la succursale, leur proposant de racheter quelques coupures qui n’étaient déjà plus échangeables, pour peu qu’elles aient une valeur de collection. Déception: ce n’était pas le cas pour cet homme venu avec une enveloppe d’une dizaine de billets de 500 francs Pascal, ni pour Mme Kicha, lestée de poignées de pièces grisâtres qui n’ont plus de valeur légale depuis la Seconde guerre mondiale.

La succursale d’Annecy, qui a reçu de nombreux appels, a accueilli cette semaine une clientèle hétérogène en terme d’âge et « pas mal de clientèle suisse qui avait encore quelques billets », selon un responsable du service de caisse.

« Le dernier jour, il y a toujours des gens qui viennent à la dernière minute, au moment où vous fermez », soulignait sa collègue de Nantes. De source interne, certaines succursales étaient susceptibles de rester ouvertes jusqu’à 18H00 en cas de flux exceptionnels.

Toutefois, l’affluence ne devait pas battre le record de 2005, lors de la fin de l’échangeabilité des pièces en francs, quand 45.000 personnes s’étaient pressées aux guichets de la Banque de France à la date butoir.

Le site internet dédié jechangemesfrancs.com fournit la liste des succursales concernées par l’opération ainsi que la valeur d’échange des billets, échange qui ne se fera que sur présentation d’une pièce d’identité.

Fin 2010, 50 millions de ces billets échangeables, d’une valeur en euros de 602 millions (près de 4 milliards de francs), étaient encore en circulation.

Le site dédié de la Banque de France

L’Iran annonce des avancées majeures dans son programme nucléaire

L’Iran a annoncé mercredi de nouvelles avancées majeures dans son programme nucléaire avec la mise au point de centrifugeuses plus performantes et la production de combustible enrichi à 20%, tout en se disant prêt à reprendre les négociations avec les grandes puissances.

Partagez cet article sur Facebook 
                                 Photographe :  :: Capture d'écran de la télévision iranienne montrant le président Mahmoud Ahmadinejad dans le réacteur de recherche de Téhéran, le 15 février 2012
                                                     photo : AFP

La télévision iranienne a diffusé en direct les images de l’introduction d’une barre de combustible nucléaire à 20% « fabriqué localement », dans le coeur du réacteur de recherche de Téhéran.

La cérémonie s’est déroulée en présence du président Mahmoud Ahmadinejad mais aussi des familles de plusieurs scientifiques nucléaires assassinés, selon Téhéran, par les services de renseignements américains et israéliens.

Le président Mahmoud Ahmadinejad a annoncé par ailleurs, dans un discours en direct à la télévision d’Etat, que 3.000 nouvelles centrifugeuses avaient été mises en activité sur son principal site d’enrichissement de Natanz (centre).

« Quelque 6.000 centrifugeuses étaient en activité, 3.000 nouvelles y ont été ajoutées, portant leur nombre total à 9.000 », a-t-il déclaré.

En ayant réussi à produire son propre combustible nucléaire à 20% pour le réacteur de Téhéran qui produits des isotopes pour les malades du cancer -alors que plusieurs dirigeants européens avaient mis en cause ses capacités technologiques- Téhéran démontre sa maîtrise de la technologie nucléaire.

En 2009, les grandes puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) avaient proposé sans succès que l’Iran remette ses stocks d’uranium à 3,5% pour obtenir en contrepartie de Moscou et de Paris du combustible à 20% pour son réacteur de recherche.

Une nouvelle formule d’échange impliquant la Turquie et le Brésil avait été rejetée quelques mois plus tard par les pays occidentaux.

Dans le même temps, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Fereydoun Abbassi Davani, a annoncé la fabrication d’une nouvelle génération de centrifugeuses trois fois plus performantes.

« Aujourd’hui, nous assistons à la mise en activité de la première cascade de 164 de ces nouvelles centrifugeuses à Natanz, qui ont une capacité d’enrichissement trois plus importante » que les actuelles machines, a déclaré Fereydoun Abbassi Davani. « C’est une réponse forte à tous les sabotages menés par les Occidentaux », a-t-il ajouté.

L’Iran possède actuellement quelque 8.000 centrifugeuses de première génération sur son site d’enrichissement d’uranium à Natanz, où il produit chaque mois près de 150 kilogrammes d’uranium enrichi à 3,5%, selon le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Selon ce rapport, l’Iran avait produit en novembre dernier 4.922 kilogrammes d’uranium à 3,5%.

L’Iran a transféré ses activités d’enrichissement à 20% à Fordo (150 km au sud-ouest de Téhéran), dans un site souterrain difficile à détruire par des frappes militaires.

L’uranium enrichi à moins de 20% est utilisé uniquement à des fins civiles, mais si l’enrichissement est poussé à plus de 90%, il peut servir à fabriquer l’arme atomique.

L’enrichissement d’uranium est au coeur du conflit opposant depuis plusieurs années l’Iran à la communauté internationale, qui craint que le programme nucléaire iranien n’ait des objectifs militaires en dépit des dénégations répétées de Téhéran.

Ces annonces interviennent alors que l’Iran et le groupe 5+1 doivent reprendre leurs négociations nucléaires.

Le négociateur en chef iranien sur le dossier nucléaire, Saïd Jalili, a répondu à une lettre d’octobre dernier de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, en faveur d’une reprise des négociations avec le groupe 5+1, selon la chaîne iranienne Al-Alam en langue arabe.

« La lettre de Saïd Jalili a été remise au bureau de Catherine Ashton, accueillant favorablement la disponibilité du groupe 5+1 pour un retour aux négociations afin de faire des avancées fondamentales vers plus de coopération », selon la chaîne.

« Le succès des discussions est liée à une attitude constructive du groupe 5+1 à l’égard des initiatives de l’Iran », a ajouté M. Jalili.

Le Conseil de sécurité a déjà voté six résolutions, dont quatre assorties de sanctions, pour contraindre les Iraniens à suspendre l’enrichissement.

Mais contrairement aux pays occidentaux, qui ont imposé de nouvelles sanctions contre l’Iran, la Russie et la Chine s’y opposent et prônent le règlement de la crise par le dialogue.

 

VANESSA MAE

VANESSA MAE        …..      Toccata  and Fugue   en  » D  Mineur  »

    http://youtu.be/N7zEY7RFH1s

  http://youtu.be/7f2xjxgVAbM

 

    http://youtu.be/5xyUSJ33mEs

Vanessa-Mae Vanakorn-Nicholson (陳美 Chén Měi, 27 octobre 1978 – ) est une violoniste dont le nom de scène est Vanessa-Mae. C’est une artiste internationalement reconnue, elle a reçu de nombreux prix d’excellence en tant que violoniste classique. Elle joue aussi un style cross-over de variété qu’elle qualifie de « techno-acoustic Fusion » .

TOP GUN … Take my breath away ….

Extrait  du film            TOP GUN 

     http://youtu.be/1yJ2HEDJvQA

Vertiges ??? S’abstenir …….

                       http://player.vimeo.com/video/31241154?autoplay=1

Beauté de la pollinisation .

 Video exeptionnelle !!!   Prenez le temps de l’admirer.

                    http://www.youtube-nocookie.com/embed/xHkq1edcbk4?rel=0

Nuage de Tags